Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Campagne de promotions 2009 (résultats)

16 Mai 2009 , Rédigé par Anne Lavigne Publié dans #Promotions

La section 5 s'est réunie les 14 et 15 mai pour se prononcer sur les promotions des professeurs et des maîtres de conférences, sur les congés pour recherche et conversion thématique, et pour les reconstitutions de carrière.

Lire la suite...

Promotions des professeurs au second échelon de la classe exceptionnelle (4 possibilités, pour 19 candidats) : Cohen (Daniel), Coriat, Forges, Kempf.

Promotions des professeurs au premier échelon de la classe exceptionnelle (8 possibilités, pour 91 candidats) : Fève, Hairault, Lepelley, Magnac, Portier, Renault, Robin, Stahn.

Promotions des professeurs à la première classe (12 possibilités, pour 92 candidats) : Avenel, Bazen, Cavagnac, Gallouj, Kollmann, Moati, Pirotte, Rivaud-Danset, Sand (Alain), Solal, Senegas, Trionfetti.

Promotions des maîtres de conférences à la hors classe (22 possibilités) : Aprahamian, Bassino, Bazzoli, Blanchard, Brunat, Dang, De Beir, Dessi, Ferrari, Hoang-Ngoc, Lanfranchi, Moureau-Lavabre, Nassiri, Philippe (Bernard), Rey-Valette, Rieber, Uzunidis, Vahabi, Vignes, Vivien, Winograd, Zdanowska-Girard.

Congés pour Recherche et Conversions Thématiques (un semestre par personne, 9 semestres à distribuer, pour 37 demandés) : Augeraud-Veron, Autant-Bernard, Berr, Besancenot, Dessi, Dupaigne, Pezanis-Christou, Rieucau, Tinel.

Quelques commentaires sur les promotions : hormis le passage de professeur de 2nde classe vers professeur de 1ère classe, les promotions sont assez équilibrées, en termes de thématiques, de méthodes et de trajectoires personnelles des candidats. En revanche, le passage de la 1ère classe vers la classe exceptionnelle révèle une polarisation vers un profil unique (en termes de thématiques, mais aussi de genre et de génération), dénoncé pendant la session notamment par les élus Pluralisme et Qualité. Par le passé, pour le passage en classe exceptionnelle, la section veillait à promouvoir des personnes ayant un dossier de recherche de très grande qualité, mais accordait également des promotions aux candidats au dossier scientifique moins brillant, mais qui avaient joué un rôle important dans l'animation de la recherche et contribué activement à la valorisation de la recherche. Collectivement, la section dérive vers une posture purement bibliométrique, dans laquelle, au bout du compte, seules comptent les publications dans des revues à comité de lecture classées par le CoNRS, quels que soient le contenu et la diversité thématique des recherches publiées. Par ailleurs, par rapport aux mandats précédents de la section, les autres dimensions du métier d'enseignant-chercheur sont progressivement négligées : il est peu tenu compte des investissements pédagogiques, des implications en matière d'animation collective, des directions de thèse. Enfin, soulignons, dans le corps des professeurs, la très faible représentation des femmes parmi les promus (2 sur 24, alors qu'elles représentaient 17% des candidats ; pour être honnête, 100% des candidates au second échelon de la classe exceptionnelle ont été promues...).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article